Peur de s'engager
0

Pourquoi n’arrive-t-il pas à s’engager?

Les femmes viennent de Vénus et les hommes de Mars c’est bien connu. Mais cela explique-t-il tout? Nous avons vu dans ce site l’importance de lastrologie dans les relations de couple mais cela n’explique pas tout, il y a aussi une part de psychologie mais aussi d’éducation. Nous allons nous mettre ici dans la peau des hommes mais aussi de celles des femmes car tout le monde est un peu responsable face à la peur de s’engager, ou du moins il y a plusieurs scénarios possibles. Nous allons les examiner ici.

Je n’arrive pas à m’engager

Je suis une femme et le fait de me voir finir mes jours avec le même homme est pour moi inconcevable. C’est rare, mais cela arrive.
Oui, c’est rare car la plupart du temps les femmes sont en recherche de stabilité, elles ne sont pas guidées par le simple désire de faire l’amour mais par le désir de faire des enfants et cela est quelque chose d’atavique, c’est de l’ordre de l’instinct. En effet, le fait de faire des enfants nécessite une vision des choses sur le long terme et il n’est pas possible alors pour une femme de multiplier les conquêtes car elle doit se concentrer sur son petit.

Pourtant il y a des femmes qui n’ont pas envie de s’engager et qui brisent ces codes.

Il y a les jeunes femmes qui veulent vivre leur vie et il y a d’autres femmes qui ont des raisons plus intimes et plus profondes.

Les jeunes femmes sont les produits de la société de consommation et de l’internet. Les réseaux sociaux, le fait d’être couvées de plus en plus tard par les parents et le changement de mentalités font qu’il est plus intéressant pour bon nombre d’entre elles de vivre comme les garçons, c’est-à-dire de multiplier les conquêtes pour vivre leur vie tant qu’il en est encore temps. L’insouciance est tout simplement ce qui fait la saveur de leur vie, c’est aussi simple que cela, aujourd’hui on garde son esprit d’enfant bien plus longtemps qu’avant.

Mais il y a aussi les femmes qui ne veulent pas s’engager bien plus tard.
Les coachs de vie et autres psychologues de magazines féminins vont tout de suite chercher dans l’enfance et forcément elles vont y trouver un divorce, un décès. Tout le monde vit ces choses là et les coachs utilisent les mêmes méthodes que les voyants pour prendre de l’argent à leurs clients tout en restant dans la superficialité.
Mais c’est trop simple, le nombre d’enfants qui ont vu leurs parents divorcer dans leur enfance est bien plus grand que celui des femmes qui ne veulent pas s’engager.
Non, la vérité est ailleurs, mais où?  Il faut plutôt chercher du côté de l’éducation et de l’environnement familial et socio-culturel. C’est un TOUT. Il n’y a pas une seule raison mais il y a plusieurs raisons.
D’accord il y a souvent un abandon d’un ou des parents mais cet élément est-il la cause ou le déclencheur d’une autre cause?
Les femmes qui sont abandonnée par un de leur parent, le père le plus souvent, ou les deux sont souvent des enfants qui doivent très vite apprendre à se débrouiller seules. Du coup, bon nombre d’entre elles s’investissent dans les études, les voyages, les relations avec les autres. Dans bien des cas, à y regarder de plus près, l’abandon est presque une chance pour celles qui n’arrivent pas à s’engager car, certes, elles ont peur que l’engagement leur fasse du mal une secinde fois en cas d’abandon mais aussi elles il y a le fait de ne pas vouloir renoncer à sa liberté.

Bon nombre de femmes qui restent célibataires ont un niveau d’étude élevé, elles voyagent, elles vivent. Elles sont des aventures mais le fait de s’installer dans une vie figée ne les intéressent pas du tout.
Bien-sûr elles voudraient bien des enfants mais le désir de rester libre l’emporte sur le reste. Il faut dire qu’il est tellement exaltant pour certaines de travailler et de gagner plus que la plupart des hommes, ou de pouvoir s’engager dans l’humanitaire ou tout simplement de vivre avec des hommes pour bénéficier des avantages mais pas des contraintes liées à la vie de couple. Ne pas avoir un homme à qui laver chaussettes et caleçons est une chose à laquelle certaines femmes s’habituent très vite.

Et puis on ne vit plus au XIXè siècle quand les hommes et les femmes se rencontraient à la fête du village et vivaient leur vie ensemble, aujourd’hui il y a la pilule et c’est tant mieux car il n’y a pas besoin d’avoir vécu une enfance malheureuse pour se rendre compte qu’on a qu’une vie et qu’aujourd’hui il est possible de faire ce qu’avant on ne pouvait pas faire: vivre libre.

Pour les hommes c’est différent…

La peur de s’engager chez les hommes est souvent motivée par une certaine lâcheté. Oui, la encore les coachs de téléréalité et autres psychologues autoproclamés iront chercher des causes dans le passé de l’homme.

Mais là encore se sont les anthropologistes qui nous donnent les clés de la vérité.

Un homme c’est un animal qui est guidé par son instinct et surtout par ses yeux. Il regarde les femmes dans la rue comme le chasseur affamé regarde une proie. C’est en lui c’est comme ça, il doit se prouver à lui et aux autres mâles qui est plein de qualités pour être le meilleur auprès de ces dames.
Du coup, pour lui la peur de s’engager se traduit différemment. Pour l’homme s’engager c’est perdre une partie de sa virilité et de son pouvoir de collectionner les femmes. C’est pour cela que le moches sont plus fidèles que les beaux!

Oui, pour bon nombre d’hommes le fait de s’engager c’est perdre la possibilité de trouver mieux, c’est perdre des opportunités.

Mais il y a une raison plus profonde qui est le fait de devoir prendre des responsabilités. Responsabilités financières en cas de naissance, responsabilité de père mais aussi de mari, sera-t-il à la hauteur? Certains n’en sont pas sûrs. Ceux-là finissent souvent par se caser quand ils trouvent la bonne personne.

Car il y a des raisons communes aux deux sexes

C’est l’incapacité à trouver la bonne personne. Elle peut résulter de la peur de s’engager elle-même qui fait qu’on casse la inconsciemment la relation. Et puis il y a le fait de ne jamais trouver la bonne personne.
Trop naïve on croit les menteurs, peur de rester seule, on prend le premier venu.
Il y a aussi les hommes qui ne comprennent pas leurs propres besoins et qui sont immatures dans leur tête ou ceux qui n’arrivent pas à comprendre que nous vivons au XXIè siècle et que le couple c’est un échange. Il faut faire des concessions, tout ne peut pas être tout rose ou à sens unique.

On le voit les raisons d’avoir peur de l’engagement sont multiples, il ne suffit pas de chercher un événement dans l’enfance pour tout expliquer. C’est encore plus vrai aujourd’hui avec les adolescents qui regardent la téléréalité car elle donne une très mauvaise image de la réalité justement.

S’engager avec quelqu’un c’est avant tout trouver sa moitié, celui qu’on aime.